C.3.3 /De Profundis (1 pièce)

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Théâtre / Installation

Adaptation de De Profundis pour la scène.

Théâtre/installation 2020…

Oscar Wilde fut incarcéré en Angleterre, entre 1895 et 1897, pour « actes de grossière indécence avec une personne de sexe masculin ».

Lors des derniers mois de sa détention, il écrit De Profundis, une « Lettre en prison et dans les chaînes ». Elle est adressée à Lord Alfred Douglas (surnommé Bosie), son amant, dont les agissements l’ont conduit à une ruine totale, artistique, morale, sociale, matérielle et familiale.

Le parti pris de la mise en scène, à la fois visuel et sonore, emprunte aux codes de l’installation. Il prend appui sur un diorama, un dispositif cadrant le regard, une image-vitrine qui généralement expose un fait historique, religieux ou encore un animal dans son environnement.

À partir de cette structure, il s’agit de rendre sensible ce qui d’ordinaire est invisible aux yeux de la société. Ouvrir des espaces issus de l’introspection et de l’immobilisation, espaces mental, émotionnel, de projection, de gestation, de transformation…

Etapes de création et diffusion:

1ère étape: Les 16, 17 et 19 octobre 2019 à La Générale Nord Est (Paris 11e)

2ème étape: Les 13 et 14 février 2020 à 20h00 au Point Ephémère (Paris 10e)

3ème étape: Recherche en cours

Avec Olivier Normand Mise en scène: Delphine Jonas Scénographie: Michel Jacquelin Création sonore: Tom Ménigault Création lumière Léandre Garcia Lamolla Basse: Fernando Avakian Régie: Juliette Ogier-Lion

Avec le soutien de la Ville de Paris, la Spedidam, La Générale Nord-Est et Le Point Ephémère… Recherche de production en cours.

%d blogueurs aiment cette page :